John Spencer MacDonald

John Spencer MacDonald, O.C., Ph. D., F.A.C.G., ing., IEEE­FL, pionnier, ingénieur et intellectuel canadien en aérospatiale, mari et père aimant, est décédé paisiblement le 26 décembre 2019. Fils unique d’Alice et Neil MacDonald, né le 13 août 1936 à Prince Rupert, en Colombie-Britannique, il a fait preuve dès son jeune âge d’une aptitude en électronique alors qu’il réparait le matériel radio maritime des bateaux de pêche locaux tout en poursuivant ses études secondaires. John a obtenu son diplôme de premier cycle en sciences appliquées de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) en 1959. Il a été admis au programme d’études supérieures en génie du Massachusetts Institute of Technology (MIT), où il a obtenu sa maîtrise en 1961 et son doctorat en 1964, avant d’être nommé au poste de professeur au MIT.

Toutefois, il préférait son pays d’origine. Accompagné de son épouse, Alfredette, et de leurs deux jeunes fils, Neil et Jay, John est rentré à Vancouver à l’automne 1965 afin d’enseigner le génie électronique à l’UBC, son alma mater.

En 1969, John a cofondé MacDonald, Dettwiler et Associates (MDA), une entreprise de technologie et de systèmes informatiques en aérospatiale. Il a agi à titre de président et de chef de la direction de MDA jusqu’en 1982, et à titre de président du conseil d’administration de 1982 à 1998, avant de devenir président émérite. En plus d’être professeur en génie au MIT et à l’UBC, John a été expert-conseil auprès de divers gouvernements et à siégé au conseil d’administration de nombreuses entreprises. Il a été nommé Fellow de l’Institut aéronautique et spatial du Canada et a été Fellow fondateur de l’Académie canadienne du génie (ACG) en plus de recevoir de nombreux prix pour ses contributions au secteur de la technologie, notamment l’Impact Award for Person of the Year de la British Columbia Technology Industry Association (BCTIA) en 2008 et le tout premier Prix pour l’ensemble des réalisations remis par l’Association des industries aérospatiales du Canada (AIAC), en 2018. En 2001, en s’appuyant sur son observation des images de l’amenuisement de la glace de mer en Arctique attribuable au changement climatique prises par le satellite RADARSAT, John a cofondé Day 4 Energy, une entreprise de technologie d’énergie solaire, au sein de laquelle il a occupé le poste de chef de la direction jusqu’à sa retraite en 2014. De 2010 à 2016, il a été chancelier de l’Université de Northern British Columbia (UNBC).

John MacDonald a enseigné à des centaines d’élèves, à été le mentor de nombreuses personnes et a noué des amitiés sur les sept continents. Les personnes qui le connaissaient bien se souviendront de lui pour l’indéfectibilité de son amitié, de son intégrité et de sa loyauté, ainsi que son sourire authentique, son rire franc et sa voix tonnante.

John laisse dans le deuil son épouse aimante et conjointe depuis 60 ans, Alfredette, leurs deux fils, Neil (Ashly) et Jay (Kristin), ainsi que leurs trois petits-enfants, Lochlann, Tyne et Tristan MacDonald.

Une cérémonie visant à honorer la mémoire de John à laquelle participeront sa famille, ses amis et ses connaissances se tiendra à une date ultérieure. Vous pouvez présenter votre message de condoléances en ligne à http://www.amherstcremation.com/memorials/macdonald2.html.

Plutôt que d’offrir des fleurs, la famille vous demande d’envisager un don à l’Alzheimer’s Society of British Columbia (www.alzheimerbc.org) à la mémoire de John Spencer MacDonald.